Comment développer un « faux  » trouble de l’attention à l’école?

En demandant aux enfants d’une classe d’enseignement fondamental de faire des calculs mentaux de plus en vite et de les évaluer sur ces prestations.

Explication: de nombreux enfants associent « aller vite » et « bien faire » à cause de ce genre d’ exercices. En effet, s’ils ne se dépêchent pas, ils n’ont pas de beaux points, et dans certains cas, ils ne peuvent pas aller en récréation (exemple tiré de la réalité témoignage d’un enfant belge, mars 2015).

Un enfant qui pense en films ne peut pas aller vite, si on ne lui a pas appris le code des chiffres et des lettres en 3 dimensions, avec  des palpations sur de la pâte à modeler. Donc il devient lent à cause d’une pédagogie inadaptée. Normalement, puisqu’il pense en images et en films, il devrait aller beaucoup plus vite que ses petits camarades.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s