systeme 123 et PNL. Ce n’est pas la même chose!

cropped-wyseur-et-si-la-rc3a9ponse.jpg

La PNL a modélisé les stratégies mentales des élèves qui apprennent facilement pour les transposer à tous les élèves. Les « PNListes » ont étudié pendant plusieurs années les élèves brillants et ont « formaté » leur stratégie mentale (1). La voici: pour mémoriser, tous font un Visuel remémoré suivi d’un K. (sensations émotions). Ils voient des images et sentent si elles sont exactes. D’après Alain Thiry, le fait de se parler à soi-même encombre le dialogue interne. L’élève brillant peut créer une image mentale complexe par touches successives. Il en conclut que la stratégie « Visuel remémoré suivi de K sensations » est adéquate pour mémoriser. En PNL le dialogue interne induit l’élève brillant en erreur.

J’ai, à l’inverse, étudié le fonctionnement des élèves en difficultés  en analysant  le fonctionnement des dyslexiques (2) et ils ne font pas du tout la même chose que les élèves brillants. Les dyslexiques et les penseurs en films en général, pour être performants,  doivent démarrer avec du mouvement  (le bouger= le 1 du système 1-2-3) avec des sensations et des émotions, soit un film multisensoriels en 3D (concept qui n’existe pas en PNL). Il est préconisé de faire un mouvement réel comme l’écriture par exemple (ou s’imaginer en train de faire). C’est au travers de ce mouvement qu’une grosse part de la mémorisation se fait (mémoire kinesthésique).

Ensuite pour ralentir leur film, ils doivent se parler ou parler (paroles ou dialogue interne)(= le dire, le 2 du système 1-2-3) pour enfin arriver à l’image fixe visuelle (=le voir, le 3 du système 1-2-3). Le rôle du dialogue interne est très important pour ralentir les images du film et arriver à l’image fixe.Le  dyslexique est aidé par le dialogue interne.

Résumé: Deux stratégies différentes pour mémoriser:

a)le système 1-2-3 s’adresse aux apprenants en difficultés qui pensent en FILMS 3D et préconise de BOUGER en vrai ou en imagination puis DIRE ou se dire et  puis VOIR en 2D.

système 1-2-3  =   BOUGER-DIRE-VOIR

b)La PNL propose la stratégie des élèves brillants soit  VOIR et  vérifier avec ses sensations si c’est juste

  PNL= VOIR-SENTIR

Point commun: les élèves brillants comme les élèves en difficultés d’apprentissage lèvent en final les yeux au plafond mais pas après le même chemin et pour les mêmes raisons.

 

(1) THIRY Alain, LELLOUCHE Yves, Apprendre à apprendre avec la PNL, De Boeck.,Bruxelles,2000.pp.52 à 54

(2) WYSEUR,Chantal, Le cerveau atemporel des dyslexiques, DDB,Paris 2009.